L’histoire des “Lasagnes Saumon Chèvre Epinards” ou comment faire des épinards le plat préféré des enfants

Il était une fois une petite fille qui s’ennuyait et alla casser les pieds à sa mère. Cette dernière décida de l’occuper utilement en lui faisant cuisiner ce plat, qui devint le met favori de la petite merveille…

lasagne saumon epinards

Les personnages

  • Une boîte d’épinards en branches (env. 500g égoutté)
  • 4 tranches de saumon fumé (150g)
  • Une buche de chèvre (180g)
  • 20 cl de crème fraîche liquide
  • 12 plaques de lasagnes à garnir
  • Pour la béchamel:
    • 20 g de farine
    • 20 g de farine
    • 50 cl de lait

L’histoire

  • La petite fille munie d’un couteau en plastique découpa le chèvre en petits morceaux et déchiqueta le saumon avec ses doigts
  • Elle renversa dans un saladier: la crème fraîche, le chèvre. Elle prit soin d’écraser tout ce monde avec une fourchette.
  • Les épinards entrent dans l’arène (enfin, dans le saladier quoi) suivi par le saumon
  • Un grand plat à gratin fut beurré avec ses petits doigts
  • Elle s’amusa ensuite à étaler les plaques de lasagnes, puis la potion d’épinards, puis les plaques de lasagnes, puis la potion d’épinards
  • La jolie petite fille termina par les plaques de lasagnes
  • De son côté, la très très gentille maman prépara la sauce béchamel à verser sur les lasagnes
    • Dans une casserole à feu moyen, faire fondre le beurre, rajouter la farine et mélanger avec un fouet
    • Rajouter le lait au fur et à mesure, tout en continuant de mélanger pour éviter les grumeaux
    • Faire épaissir la sauce, mais pas trop. Elle est idéale quand elle a un peu épaissi, mais reste quand même liquide (ça aide pour la cuisson)
  • Le carrosse de lasagnes poursuit son chemin dans le four, à 180°C pendant 30 mn, avant d’être englouti dans l’estomac de la fillette et de son saltimbanque de frère

Epilogue

  • Cette histoire satisfera l’appétit de 8 gloutons, pour 335 calories par part
  • La rançon s’élève à 5,28€/kg, un peu moins cher qu’en commerce surgelé (5,54€/kg)

La musique idéale 

“Libérée, délivrée” – Anais Delva – La Reine des Neiges

Advertisements

4 Comments Add yours

  1. audren says:

    L’autre soir, j’ai fait dans un moule à manqué un genre de quiche sans pâte avec les verts d’un très gros kilo de blettes coupés en lanières et qui avaient juste transpiré trente secondes au beurre, l’équivalent de deux ou trois tranches de saumon fumé en miettes, une touche de curry, juste assez de liant à l’oeuf et à la crème fraîche pour à peine enrober tout ça, et de la tomme râpée par dessus.
    Jamais mes gamins n’auront mangé autant de vert dans une seule bouchée sans râler.
    Et comme ça se tenait encore mieux le lendemain, j’ai pu en faire des mini-bouchées découpées en carrés de 4x4x4, tiédies au four dans une assiette avec des pics en bambou : une très belle entrée.

    Like

    1. Je vais peut-être aimer les blettes aussi alors!

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s